Notizie

Bienvenue … dans la ville de l’archange

Le dimanche 3 février, la communauté ecclésiale et civile de Monte Sant’Angelo a accueilli le nouvel archevêque.

Une très grande foule a envahi la place centrale de la ville, d’abord, puis la basilique de l’Archange, puis, pour manifester et saluer l’accueil chaleureux réservé à Mgr Franco Moscone.

Le moment des salutations a enregistré les interventions du Vicaire Général, le père Nicola Cardillo, et du maire, le dr. Pier Paolo D’Arienzo.

«Bienvenue parmi nous», commença le prêtre, «sur cette montagne sanctifiée par la présence de l’archange, dont la protection, Excellence, confie sa personne et son ministère épiscopal».

S’inspirant de la devise choisie par l’archevêque dans son blason, le citoyen Primo a plutôt mis l’accent sur la mission commune qui les voit «déterminés à guider les communautés sur différents fronts, mais avec les mêmes objectifs: créer les conditions du bien-être. matériels et spirituels peuvent générer des communautés unies et unies».

La réponse du prélat a notamment mis l’accent sur l’aspect de l’amitié, «le grand désir de chaque personne: être et avoir des amis. Mon engagement est d’être un ami ici à Monte Sant’Angelo, un lieu où les deux réalités de la montagne et de la mer sont parfaitement unies et constituent un merveilleux équilibre entre beauté et vie: cela peut m’aider à ressentir et à ressentir des amis et à faire partie d’une expérience d’image et de coeur».

Après avoir reçu les hommages d’un groupe de garçons et d’élèves, le pasteur diocésain s’est dirigé vers le sanctuaire par le parcours de la ville: à ses côtés le clergé local, les autorités civiles et militaires, les confréries, les nombreux fidèles. Les notes prises par le City Band Complex et la participation joyeuse de la population ont contribué à donner “la saveur” de la fête patronale: tant de sourires et beaucoup de mains tendues auxquelles l’archevêque a répondu avec une affection paternelle.

La célébration eucharistique dans la grotte de Saint-Michel a donc scellé l’importance de cette occasion: Mgr Moscone, successeur de Lorenzo Maiorano, a présidé les Mystères divins dans cette grotte qui a accueilli des hommes et des femmes désirant pardon et réconciliation.

Une liturgie solennelle, soignée et participée: le chœur de la basilique soutenu par la collaboration instrumentale des professeurs locaux de violon, flûte et clarinette, le service liturgique du sanctuaire, la collaboration des réalités paroissiales, ont favorisé le bon climat de prière et de communion.

«Bienvenue, Votre Excellence, bienvenue dans ce temple très singulier et dans notre cœur»: le Recteur, P. Ladislao Suchy, a assuré l’évêque de son engagement à professer «des fils dévoués, prêts à accueillir et à chérir le ses directives paternelles et précieuses». Et il a ajouté: «Enveloppons-le dans une grande étreinte chaleureuse et unanime. Saint Michel Archange la protège et la défend de tous les pièges afin que son apostolat puisse toujours être fécond et rempli de consolations et de bénédictions».

Râpé et ému, p. Franco (comme il veut être appelé) a donné des pensées et des réflexions sur le thème de la justice qu’il faut toujours avoir faim et soif: «prends particulièrement soin de notre peuple, a des mains innocentes» Son avertissement contre l’idolâtrie est également fort: «il constitue des cultes et des rituels opposés à ceux de Dieu: il exalte les intérêts privés de la place du bien public, améliore l’apparence plutôt que la substance, pousse à la corruption et à la violence» . Et la conclusion: «seule la croix de Christ est l’arme à combattre: la seule arme gagnante du bien!».

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.